Actualités des Fauvettes

 

Les Fauvettes

 

jyd categ1 thDans un environnement naturel étonnant, ce viaduc est essentiellement constitué de meulière très caverneuse. Cette roche a permis l’ouverture d’itinéraires originaux, très diversifiés ; l’équipement propose plus de 130 voies d’escalade somptueuses de 10 à 36 mètres de hauteur. C’est le site de la région parisienne le mieux adapté pour se préparer aux voies de falaises.jyd categ2 th

 

 

On trouve ici les évènements qui rythment la vie de ce site des Fauvettes, en particulier les créations de nouvelles voies, l'aménagement des anciennes, les conseils pour sa fréquentation.

Image abeilleLes abeilles sont revenues !

Elles aussi apprécient la meulière des Fauvettes. Chaque année, elles reprennent leurs quartiers d’été au relais de « Passage au roi », sur le pilier numéro 9, la face Sud (P9.6). Les abeilles jouent un rôle pour la pollinisation des plantes, un enjeu important de l'écologie.

 

L’abeille n'est pas un prédateur ; elle ne chasse pas pour se nourrir, mais elle défend son nid par une morsure urticante L'abeille utilise uniquement son dard pour injecter du venin à son agresseur lorsqu'elle se trouve menacée.Attention abeilles 10pc

 

Par conséquent, oubliez cette voie tout l’été. Une petite affiche d’information est installée sur le premier scellement.

 

Conseil : Pour soulager la douleur des piqûres d'abeille, le jus d'oignon fraîchement coupé est assez efficace ; le vinaigre permet aussi une diminution de la douleur et du gonflement.

Une nouvelle du Casteltrail : la course de l'Orient’ Express

C’est une course d'orientation ou personne ne devrait se perdre !

Orient'ExpressExpress...mais à chacun son rythme, par équipe...en duo ou en trio, pour adulte, tous niveaux, pour s'amuser et partager un bon moment en toute décontraction...

Départ le samedi 25 mai 2013 à 15h ; durée de course, entre 1h30 et 3h max

Une feuille de route est remise au départ de l'épreuve, avec les instructions nécessaires pour accomplir la course. Des détails plus précis seront donnés avec les consignes avant le départ.

Participation gratuite, mais inscription obligatoire sur le site : http://casteltrail.free.fr

 

Ce jour là, les spéléologues organisent sur le viaduc leur Grande vire de 28 heures ! Départ à 12 heures.Grande vire 2013

Concernant l’hêtre abattu :
 
Le type qui a massacré ce bel arbre, magnifique, au beau milieu de l'arche la plus importante du viaduc des Fauvettes est véritablement malade.Elagae  branches
 
 
Son projet était d'organiser des sauts pendulaires, malgré l'interdiction du propriétaire et des pouvoirs publics, et moyennant une petite rénumération.
Où va se nicher les motivations des intéressés par l'argent !
Ru d'Angoulême libéré
 
 
 
 
 
 
 
 
Après avoir vu et informé le SICOVY, le COSIROC est venu tronçonner les branches de cet arbre pour dégager le ru d’Angoulême et l’accès aux voies Est du pilier 5 (Laisse Beethoven, La classique, Castafiore)..


Nos amis spéléologues organisent, comme chaque année, leur belle manifestation « Grande vire » les 25 et 26 mai 2013, cette fois de 28 heures !

Grande vire 2013

Départ dès le samedi à midi, jusqu’au dimanche 16 heures.

Les grimpeurs sont invités à participer à cette manifestation ; si vous tenez à grimper ce week-end là, allez à Bleau, en falaise, voire en salle ; si vous êtes au viaduc, respectez les spéléologues dans leurs performances.

Du pilier 5 au ru d'AngoulèmeLes Fauvettes : Samedi 30 mars 2013, un type arrive avec sa tronçonneuse...
Sous l’arche du viaduc située entre les piliers 5 et 6, un bel arbre le gène. Sans aucune mesure de sécurité, alors que le site est d’ailleurs déjà fréquenté, il l’abat. L’arbre tombe contre le pilier 5 et recouvre même le Ru d’Angoulême. Il ne blesse, par chance, personne ; aucune mesure de sécurité n’entourait ce massacre.
 
C’est véritablement dangereux et scandaleux : couper un arbre de cette taille nécessite au préalable les autorisations du propriétaire (qui n'en a donné aucune), certainement de l’Office national des forêts, et des utilisateurs souvent représentés à travers des associations de protection de l’environnement comme le COSIROC par exemple (mais il y en a d’autres très impliquées dans la préservation de ce site).
 
Un élagage des branches qui finissent par recouvrir le viaduc est souvent nécessaire. Mais ces coupes ne peuvent être que légères et sérieusement réfléchies avant toutes exécutions.