Depuis l'édition du topo des Fauvettes en mai 2012, voici les nouvelles voies qui ont été ouvertes (ou modifiées) ; en cliquant sur le nom de la voie, on accède au croquis :
 
Sur le pilier 2
  • Pierrot lunaire : 18 m ; 7 points + relais ; 6a+. Cette jolie voie, déjà bien technique jusqu'au passage de l'arche, se terminait bizarrement en rejoignant plus ou moins sa soeur de gauche (Nuits transfigurées). Elle est maintenant totalement dissociée et se termine plus à droite  après un bel enchainement très aérien.

  • La Norma : 18 m ; 7 points + relais ; 5b+. Cette voie d’un niveau abordable était hétérogène avec un départ exposé ; la voie a été repensée et un scellement supplémentaire a été ajouté (le premier... imaginez avant !).

Sur le pilier 3
  • Absinthe : 18 m ; 8 points + relais ; 7a+; entre Haut de hurle doigt et Génépi : du teigneux, souvent des crispettes pas évidentes à repérer, un beau challenge pour les forts grimpeurs.
volSur le pilier 6
  •  Vol du bourdon : 35 m, 14 points, 6b+ ; à gauche de La damnation de Faust. Au départ, c'est tout gentilletet ça se durcit peu à peu ; mais ce sont toujours de jolis mouvements qui nécessitent de l'anticipation dans la lecture des prochains passages.
  • Berlioz : 35 m, 14 points ; 6c ; à droite de La fantastique. Il n'y a aucun passage véritablement très difficile... Mais il n'y a pas beaucoup non plus de moment de repos. Le tout est aérien à souhait, mais très bien protégé.
  • La grande vadrouille : Qu’elle ambiance ! Une superbe voie aérienne de niveau 6a jusqu’à l’arche (relais possible), puis 6b jusqu’au tablier. Une cuvée 2014 dont vous donnerez aux amateurs de bonnes nouvelles !
  • La traversée du pilier n° 6 : 6b ;cette traversée est maintenant possible dans les deux sens malgré une petite difficulté sur la face nord avec des mono-doigts et réglettes assez douloureux : 6a+/b à cause de cette face "Nord", le reste est plutôt dans le 6a pour la face "Ouest", 5b pour la face "Est" et 5c pour la face "Sud".
Sur le pilier 7
  • Les travaux d'Herluc :  5b ; 25 m de doux, mais intenses, plaisirs ! Une voie idéale pour s'échauffer, ou pour faire déjà une belle performance, ou même encore pour terminer une séance en enchainant une série de mouvements subtils...
Sur le pilier 9
  • Génius loci : Dans l'ancien temps, il y avait une voie imaginée uniquement avec des prises en résine (Kévin) qui n'avaient pas tenu très longtemps ; il restait de veillles tiges métalliques peu avenantes. La voie a été entièrement revisitée pour permettre une 1ère longueur accessible (5c) et une superbe 2ème longueur plus délicate et très aérienne.
  • Epipurien : La première longueur ne dépasse pas le 5c+, mais il faut bien se placer si l'on ne veut pas s'interroger : et puis plus rien ? ou comme les enfants de la cour de l'école : épipurien ? Pour la 2ème longueur, les prises ne sont pas visibles au 1er coup d'oeil ; de la malice !
Les croquis de ces voies sont accessibles en cliquant sur le lien de leurs noms.

Il suffit de vous enregistrer pour pouvoir écrire un commentaire!