46
 

Après deux années de travail sur le site du Cul de Chien, une véritable réalisation d'équipe vient d'être été finalisée avec la reprise de ce long et très beau circuit Bleu (sous l’impulsion du CoSiRoc, avec la participation notamment de Pierre, Antoine, Marie-Martine, Bernard, Patrick, Oleg, Gérard, Eric, Jean-Yves,…).

Les grimpeurs ont toujours été sensibles à la beauté du massif, à son ambiance si particulière et un parcours est créé dés 1957 avec la complicité de Pierre Nédélec et Pierre Granier. Bernard Canceill apportera sa pierre à l’édifice, puis Oleg Sokolsky, Antoine Melchior,…

Cette nouvelle mouture met de côté les passages abimés par le temps (soit le rocher a cassé, soit des adhérences se sont polies, soit pire enfin des grimpeurs avaient taillé des prises…)  et choisie délibérément de favoriser l’expression gestuelle à l’endurance physique.

la voie du seigneur

départ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un long parcours techniquement difficile (D) dont le départ se situe sur le même bloc que le circuit AD- tant il est important de favoriser la mixité des publics, quelque soit le niveau des grimpeurs.

 les precieuses

La spécificité du site oblige à quelques brèves marches bien balisées pour rejoindre les chaos rocheux et le petit détour de La Poulette pratiquement à la moitié du circuit, offrira un peu de calme et de tranquillité après avoir goûté les affluences du Bilboquet, du Toit du Cul de Chien ou de l’Autre Toit.

 

 

La fiche du circuit, mise à jour début août 2015, est accessible ici.

 

crack virtuose

La première partie (du départ au numéro 13) la plus au sud, s’étend depuis les Sables du Cul de Chien jusqu’aux Sables de la Poulette.

C’est assez logiquement l’accès le plus proche depuis le grand parking de Noisy-sur-Ecole.

La deuxième partie est plus au Nord, c’est la plus importante (du numéro 13 à l’arrivée le numéro 45).

 

Les photos des blocs avec les tracés de toutes les voies sont accessibles ci dessous :

 

 

 

 

par Oleg S. (le 10 mai 2015)

Depuis une quarantaine d’années que je participe au fonctionnement du CoSiRoc et m’occupe en particulier des circuits de grimpe (peinture, création, surveillance érosion et sécurité, etc.) j’ai déjà vu pas mal d’exemples de dégradations volontaires. Des effaçages systématiques du début des années 80 par d’Agiles grimpeurs à l’arrosage au paint-ball (Mondeville et La Troche) en passant par les bombages des symboles du début des années 90 (Rocher de la Reine) ou le recouvrement de ces mêmes symboles, et prises par la même occasion, avec de l’huile de vidange et/ou du goudron (Ségognole), sans oublier les tagages de la Troche et les bris volontaires de prises de partout, ce dernier cas représentant le maximum de la connerie humaine et grimpante car irréparable.
Une nouvelle manière « vient de sortir » comme on dit. Peut être moins traumatisante que les autres pour le caillou mais fort gênante pour les circuits si elle se développe.

P1080330 200Explication. Bernard (vieillard cacochyme cosiroquien, j’en suis un encore plus cachomachin) m’appelle avec son portable : « j’suis devant le n°24 du jaune de Corne-Biche ; tu l’as remis et t’as encore changé la numérotation ! » (c’est un passage pour lequel nous avons eu des discussions amicales mais serrées et je m’étais rallié à ses remarques en le plaçant dans l’orange dans lequel il ne dépare pas (au présent, il y est de nouveau après l’avatar étrange décrit plus loin).
Me doutant d’une peau de banane peinte subrepticement (en jaune, normal pour une banane), je bondis dans mon véhicule et je retrouve Bernard sur place. Effectivement une petite portion du jaune, que je viens de repeindre, a été très proprement modifiée. 5 numéros (entre 19 et 27) qui ne devaient pas plaire au gugusse peinturlureur ont été supprimés (décapant et tout et tout) et remplacés par d’autres passages, certains étant déjà des bis du circuit, avec un bouclage différent.


Question de base : pourquoi ???

grande dallesae

Saint Arnoult Escalade (SAE !), un club de la FSGT, ne fait pas que de la résine au gymnase ou sur le très beau château d’eau (voies de 25 mètres).

La grimpe, c’est aussi sur les sites naturels d’escalade, particulièrement au tour de la vallée de Chevreuse.

Accès : Pour le secteur Butte ronde : La route des 17 tournants se situe au Nord de Dampierre-en-Yvelines  pour le secteur principal, prendre la D58 et se stationner dans le centre du hameau de Maincourt.

Le site de Maincourt-Dampierre est situé le long du GR 11 de la vallée de l'Yvette, dans le parc naturel régional de la vallée de Chevreuse. Les circuits : un blanc (enfant), un jaune (PD), un orange (AD) un bleu (TD-) et un rouge (TD+).

 

irmi odile

Le parcours orange est certainement le plus long du massif. Il démarre à proximité de la côte des 17 tournants (secteur de la Butte Ronde, stationnement possible) et arrive dans le secteur principal, autour de la grande dalle.

Pour accéder à ce secteur : rejoindre le GR11 qui descend la chemin du Moulin, continuer sur la droite après avoir traversé l’Yvette. Les blocs sont à 300 mètres.

Les circuits se croisent tous dans le secteur principal auquel on accède depuis le hameau de Maincourt sur Yvette. Les circuits orange et rouge ont leur départ plus excentré du côté de Dampierre, mais les voies de ces deux circuits se situent en plus grand nombre dans le secteur principal.

27 jaune

 yves

Les circuits sont notamment entretenus sous l’impulsion d’Yves qui vient d’aménager, avec le CoSiRoc, les

scellements du sommet de la grande dalle de Maincourt.

klem et r27 300Depuis un peu plus de deux ans un projet de refonte du circuit orange du Potala était proposé par le COSIROC sur le site cosiroc.fr afin de recueillir l'avis des grimpeurs avant  mise en œuvre.

En mars de cette année, un balisage non concerté de ce circuit a été effectué en reprenant l'essentiel de ce projet, mais avec quelques ajouts et omissions de voies effectués sans prendre l'avis de l'auteur du projet. Il y avait effectivement urgence à repeindre ce circuit, et cela était planifié par le COSIROC ce printemps.
Utiliser le travail d'autrui en le modifiant sans en avertir l'auteur et sans son accord est un procédé incorrect, mais en l’occurrence cela a surtout été préjudiciable à la qualité de l'équipement du site.

En effet, l'auteur du balisage qui ne s'est pas fait connaître n'a pu prendre en compte les dernières évolutions du projet et a raté de bien belles voies. Dommage !
Plus dommageable, des introductions de voies hors niveau pour un circuit AD+ ont fait monter le niveau d'ensemble à D- ce qui  pose la question de la pertinence d'avoir deux circuits D et pas de circuit AD sur ce site.
Parmi les incohérences de ces nouveaux balisages, on notera une voie de niveau 4c balisée en orange juste à côté d'une voie de niveau 3c du circuit bleu (n°5 bleu ci-contre).tetehorsdeleau2 50pc

On peut supposer que devant le mauvais état du balisage du circuit, l'auteur aie voulu effectuer précipitamment un balisage provisoire sans se donner le temps d'une concertation ni de réfléchir à la cohérence de l'équipement, avant qu'un balisage plus conséquent soit fait.
Compte tenu de cette situation nouvelle, celui-ci est maintenant prévu cet été.

Cette précipitation se remarque aussi dans le fait que l'enchaînement des passages est passablement incohérent lorsque l'on prend en compte les descentes logiques des blocs que l'on ne s'est d'ailleurs pas donné la peine de baliser, ainsi que les zones de passage au sol déjà existantes.
En particulier, deux modifications par rapport au projet vont conduire à la création de nouvelles zones de passage au sol, accroissant ainsi les dommages à la végétation sans que cela accroisse l'intérêt du circuit.
Une concertation aurait permis d'éviter ces erreurs.

La conception  du circuit a été changée. D'un ensemble de voies s'enchaînant logiquement avec des descentes, traversées et parfois blocs intermédiaires de liaison, on est passé à une suite de voies sans liaison ni même de descente indiquée et sans logique d'enchaînement autre que de distance entre deux N°.
Ces différences de conception d'un circuit doivent être discutées au cas par cas selon les circuits et ne doit pas résulter d'un choix personnel imposé arbitrairement.

orange potala avril2015 8pcSoucieux d'offrir un équipement adapté à tous les niveaux et de limiter l'impact des grimpeurs sur l'environnement, le COSIROC balisera de nouveau ce circuit avec un niveau ramené à AD+, sur la base du projet actualisé mis en ligne sur ce site.
Ce projet est encore susceptible d'évolutions en fonction des remarques constructives qui pourraient être faites d'ici fin mai.

33hpDans la suite des entretiens des circuits des rochers du Duc dans la forêt départementale de l'Essonne Les Grands Avaux, récemment ce sont les parcours Jaune et blanc de Nainvlle qui ont été entretenus par les Amis des rochers de Beauvais. A peine terminées, les enfants accompagnés de leurs parents parcourent les voies d'escalade signalées d'une petite flêche blanche.

Et c'est l'école Buffon (Paris 5ème) qui est venue tester la toute denière version du parcours N1.


De l'enseignement certes, mais régalade assurée !D