feuxLa France est le quatrième pays européen le plus boisé avec 16,9 millions d’hectares de forêt sur son territoire métropolitain, ce qui la rend vulnérable au risque d’incendie, notamment en période estivale.

Un feu sur deux est la conséquence d’une imprudence.

Le changement climatique, un facteur aggravant du risque incendie ?

Le réchauffement climatique modifie les conditions météorologiques ; la végétation devient plus sèche. Des températures plus élevées favorisent la transpiration des plantes et la diminution de l'eau contenue dans les sols. La végétation s'asséchant, le risque de départ de feu est plus fort. L’absence de pluie, mêlée à une hausse précoce des températures, accroît la fragilité des massifs. La période à risque devient plus longue et plus intense.

Impacts majeurs des feux de végétation sur l’environnementIMGP0472

Outre les impacts sur les personnes et les biens, les incendies de forêt causent des dommages à la faune et à la flore des zones touchées. Chaque incendie de forêt détruit tout ou partie des animaux et végétaux sur son passage ; seuls les grands mammifères et certains oiseaux arrivent à s’enfuir à l’approche du front de feu. Ainsi, tout incendie a un impact immédiat sur les principales fonctions de la forêt :

  • économique : perte de valeur et de production de bois, impact sur les activités économiques et touristiques
  • environnementale : atteinte à la biodiversité et aux paysages
  • sociale : accueil du public, chasse
  • prévention d’autres risques : chute de pierres, glissements de terrain, érosion, crues torrentielles, avalanches en montagne
  • protection générale : régulation du régime hydrique, qualité de l’eau, épuration de l’air, stockage du carbone

Les incendies de forêt ont également des impacts sur la qualité de l’air. Les émanations de fumée de bois peuvent altérer les mécanismes des défenses immunitaires pulmonaires, et entraîner une altération de la fonction pulmonaire des personnes exposées.

feu interditEn matière de prévention, il est demandé notamment de :

  • Respecter les interdictions d'accès aux forêts en période de risques (vent, sécheresse...) ;
  • Ne pas allumer de feu même si vous pensez avoir pris toutes les précautions ;
  • Ne pas fumer en forêt, dans les bois, ni à proximité ;
  • Ne pas jeter de mégots.

En cas de départ de feu :

  • Prévenez rapidement les pompiers en composant le 18 ou le 112 avec calme et précision en donnant la localisation la plus précise possible de l'incendie ;
  • Essayez d'éteindre le feu avec de la terre, du sable ou de l'eau ;
  • Recherchez un abri en fuyant dos au feu (un écran de protection : rocher)
  • Respirez, si possible, à travers un linge humide.

Il suffit de vous enregistrer pour pouvoir écrire un commentaire!