rubalise

L’accès à ce magnifique rocher emblématique de l'Éléphant de Larchant a été condamné par un arrêté municipal demandé par l'ONF ; de fait, la consistance de son grès, un grès pouf, peut donner l’impression tactile ou auditive (résonance)  de ne pas avoir la cohésion nécessaire à une longévité certaine.

Cela  peut inquiéter  voir faire peur, à une personne découvrant les blocs de la forêt (dont le coeur est en grande majorité constitué de grès pouf -peu cimenté- qui ne se sont pas tous écroulés pour autant).

Il faut quand même remarquer que depuis plus de 100 ans de grimpe dans la région de Larchant,  il en est de même. Si le "ventre" à évolué assez rapidement ces derniers temps du fait de l’usure des prises du à son franchissement par les grimpeurs, très accru ces dernières années,  il ne s’agit que d’un phénomène de surface qui ne semble pas mettre en péril la structure de l’ensemble.

Antoine Melchior, grimpeur habitué du site (auteur des parcours bleu et noir), a réalisé une fiche de constat sur l’état de ce bloc (ici). En effet, le grès du site de l'Eléphant est particulièrement fragile d’autant plus lorsqu'il est imbibé d'eau ; depuis longtemps nous recommandons de ne pas y grimper par temps humide.

Un arrêté municipal interdisant l’accès et la grimpe du rocher de l’Eléphant a été pris le 3 octobre 2018. L’ONF est chargé de sa mise en œuvre. Le bloc a été entouré de rubalise particulièrement disgracieuse.

Il suffit de vous enregistrer pour pouvoir écrire un commentaire!