a

 

Début juillet 2017, 4 énormes tags ont été réalisés vers le sommet du 91.1, ce qui a choqué et choque encore les visiteurs de ce si joli site, ainsi que les grimpeurs des circuits jaune, orange et rouge qui venaient d'être entièrement retracés et dont les blocs ont été pollués très directement.

 

 

Plusieurs grimpeurs proches du CoSiRoc ont immédiatement débuté le décapage. De l'art ? en étalant, une signature sur 2 mètres de haut et 5 mètres de large ? Une des 4 saloperies a été complétement effacée, et les 3 autres ont été amoindries. Quelques heures de boulot sans effet sur le budget de l'ONF, mais sur les épaules et coudes des brosseurs...

L’ONF dit "halte là !"

L’ONF a souhaité faire en sorte que les preuves matérielles ne soient pas détériorées dans la perspective d’une action en justice… Un an après, où en est-on de cette action ? En attente ? Aucune nouvelle à ce jour. Bloquer le travail de bénévoles et ne rien faire pendant une bonne année n'est pas satisfaisant.

Certes, c’est une partie du travail de l'ONF de nettoyer ce type d’incivilité et la forêt de Fontainebleau bénéficiant du statut de "Forêt de Protection" ; l'Office se devait de réfléchir à une manière d’éliminer ces tags sans utiliser de décapant. Par exemple : avec la technique du sablage comme celui organisé pour le peaufinage du nettoyage du Toit du Cul de Chien, qui lui aussi avait été peinturluré il y a quelques années.La roche a cath

 

Mais après un an, pas l'amorce du commencement du début d’une intervention pour supprimer ces signatures gigantesques ni pour améliorer et conforter le travail engagé par ces bénévoles…

Les taggeurs fêtent-ils gentiment le 1er anniversaire de ce massacre dont ils ont certainement d’ailleurs oublié l’existence ?

Il suffit de vous enregistrer pour pouvoir écrire un commentaire!