Du pilier 5 au ru d'AngoulèmeLes Fauvettes : Samedi 30 mars 2013, un type arrive avec sa tronçonneuse...
Sous l’arche du viaduc située entre les piliers 5 et 6, un bel arbre le gène. Sans aucune mesure de sécurité, alors que le site est d’ailleurs déjà fréquenté, il l’abat. L’arbre tombe contre le pilier 5 et recouvre même le Ru d’Angoulême. Il ne blesse, par chance, personne ; aucune mesure de sécurité n’entourait ce massacre.
 
C’est véritablement dangereux et scandaleux : couper un arbre de cette taille nécessite au préalable les autorisations du propriétaire (qui n'en a donné aucune), certainement de l’Office national des forêts, et des utilisateurs souvent représentés à travers des associations de protection de l’environnement comme le COSIROC par exemple (mais il y en a d’autres très impliquées dans la préservation de ce site).
 
Un élagage des branches qui finissent par recouvrir le viaduc est souvent nécessaire. Mais ces coupes ne peuvent être que légères et sérieusement réfléchies avant toutes exécutions.
 
Le SICOVY a été immédiatement prévenu de cette exaction qui se trouve sur son territoire de compétences. Toutefois, la Bricoleur inconscientCoulée verte est, depuis le 1er janvier 2013, sous la responsabilité de la Communauté d’agglomération du Plateau de Saclay. Cet incident renvoie à d’autres opérations d’entretien nécessaires pour la préservation de ce site, ne serait-ce  qu’au niveau de la stabilisation des sols (notamment sous les piliers 1 et 2).
 

Il suffit de vous enregistrer pour pouvoir écrire un commentaire!