× Bienvenue dans le forum Kunena!

Présentation Nicolas

Plus d'informations
il y a 4 ans 3 mois - il y a 4 ans 3 mois #50 par Nicolas S
Nicolas S a créé le sujet : Présentation Nicolas
Bonjour,

Ancien (petit) grimpeur, je pratique actuellement la slackline : du funambulisme sur une sangle textile, tendue entre 2 arbres, sans utiliser de balancier ; et le plus souvent à moins d'un mètre du sol.

Je suis membre de l'association Parislack qui vise à regrouper les slacklineurs franciliens. Après quelques mois de paralysie, l'association commence à re-fonctionner, et j'en suis à présent le secrétaire. Notre but est d'encadrer la pratique de ce sport en plein développement.

Personnellement, je fais aussi de la slackline en hauteur ("highline" ). Dans ce cas on est à 7-8 m du sol au minimum, et on utilise du matériel de spéléo / escalade pour s'assurer. A l'heure actuelle, nous devons être une vingtaine de slacklineurs franciliens à faire de la highline. Certains font également de la grimpe.

Dans la mesure où l'on n'est pas des excités du perforateur, le site de highline idéal, pour nous, consiste en des arbres situés à flanc de falaises, sur lesquels on peut accrocher nos lignes facilement.

Depuis un an, quand je ne slacke pas, je sillonne l'Essonne (pas mal) et les Yvelines (un peu) à la recherche de sites qui pourraient être propices à la highline. Anciennes carrières, vallons encaissés, talus, zones de blocs, bâtiments désaffectés, mini-falaises, pentes abruptes... mais il faut dire que jusqu'à présent, le bilan est plutôt maigre !
Le seul véritable site où nous highlinons est le ravin de l'Engoumois, situé à quelques encablures des blocs de Maincourt-sur-Yvette : on tend nos lignes en les accrochant sur des arbres au-dessus du ruisseau encaissé (8-10 m de haut).
Il y a quelques années, des slackeurs tendaient des lignes au viaduc des Fauvettes ; mais autant que je sache ça fait un moment que personne n'y va plus. On est une majorité à considérer que s'ancrer sur des relais d'escalade est une mauvaise idée, d'autant plus que la slackline, confidentielle il y a encore 3 ans, est à présent en pleine expansion.
En tant que slackeurs parisiens, on est donc dans une démarche qui vise à 1°) encadrer et responsabiliser les pratiquants de notre discipline, 2°) créer un cadre formel (demandes d'autorisation, passage de conventions, assurances, etc.)


C'est en faisant des recherches sur le site de La Troche (Palaiseau/Orsay), que j'ai fini par tomber sur vos articles.

Je ne me suis pas encore rendu à la Troche, donc je ne sais pas encore si le site pourrait convenir à la highline ou pas ; mais si c'était le cas, j'aimerais en discuter avec vous pour voir si ça vous semble possible de passer une convention avec Parislack.
(Je vous rassure tout de suite : pas question pour nous de spitter dans les blocs de grès. Sur les photos que j'ai pu voir, les arbres du talus qui surplombent la bande gréseuse semblent idéalement placés pour constituer d'éventuels ancrages, à 7-8 m de haut semble-t-il).


Sinon dans la vie je suis prof de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) en collège, et mes excursions slacklinesques sont un bon prétexte pour me faire découvrir les curiosités géologiques de la régions !

Nicolas
Dernière édition: il y a 4 ans 3 mois par Nicolas S.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 3 mois #51 par Nicolas S
Nicolas S a répondu au sujet : Présentation Nicolas
Bon,j'ai pu jeter un coup d’œil à la Troche aujourd'hui... je me suis emballé pour rien : impossible de slacker là-bas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.272 secondes
Propulsé par Kunena