elephant

Ce week-end du 19 au 21 mai 2018 (le weekend de la Pentecôte), 250 jeunes (la majorité était âgée de 6 à 22 ans) ont participé à la manifestation "Camp 4 Bleau", organisée par la FFCAM et son club "CAF Camp 4", chaque printemps depuis 2013 (https://www.facebook.com/cafcamp4/). Dix-sept clubs de cette fédération et un club de la FFME ont participé à cette édition 2018, hébergée par la base de loisirs et de plein air de Buthiers

 

Samedi les participants ont pu grimper librement sur les blocs à proximité de la base, puis un concours de jetés a eu lieu dans la SAE du complexe. La soirée s'est clôturée par un dîner festif, avec une projection des films réalisés par les groupes de jeunes participant au rassemblement.

4

19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche, un contest a eu lieu sur 60 blocs sélectionnés à l’Eléphant (cf. fiche ci-jointe. Les participants ont été répartis dans dix catégories ciblant à la fois le sexe, l'âge et le niveau d'escalade. Le soir, de nombreux prix ont été remis aux gagnants de chaque catégorie (lots donnés par les partenaires de l'évènement : Petzl, Au Vieux Campeur, Abk et les éditions Paulsen).

toit du loup 1

toit du loup 2

 

 

En 2016, Le CoSiRoc a participé à une journée d’aménagement du site pour limiter son érosion et permettre ces rencontres.

 

1972

 

 

Pour terminer ce fabuleux week-end, lundi grimpe libre au JA Martin le matin.

Au-delà de la compétition les objectifs de cette rencontre valorisent le  mélange des publics et la découverte de Bleau. La manifestation s'est déroulée dans une excellente ambiance, avec une météo quasi estivale, certes un peu chaude pour la "perf"...

 

Les organisateurs tiennent à rappeler aux participants l'importance des éléments de sécurité : des crash pads de qualité, bien placés et en nombre suffisant, sont nécessaires, ainsi que de bonnes parades !

 

bernard cheminee

 

Notre ami Bernard Canceill, membre du GUMS, mais aussi membre éminent du CoSiRoc dont il fut l’un des fondateurs en 1961 (près de 60 ans déjà !), nous a quitté fin avril.

croix 18 sous

Grand connaisseur de Bleau, de ses rochers, de ses sentiers, des bivouacs et champignons en passant par les massifs, les circuits et leur histoire, il nous a toujours éclairé par ses connaissances de nos forêts…

bernard pomme de pierre

 

 

Son intelligence, son sens de la synthèse et de l’apaisement vont nous manquer dans nos débats.

Adieu Bernard.

en travaux

 

 La carrière de la Troche (Palaiseau) a l’avantage d’être le site de grimpe le plus proche de Paris. Facilement accessible par le RER B et les 329 marches du Passage du Buisson, il est aussi fréquenté par les pensionnaires de nombreuses grandes écoles (X, Supélec, Centrale, …) ; ce site va très bientôt évoluer.

 

 Ce petit coin de nature sympathique, nettoyé dès 1974 par le CoSiRoc puis préservé grâce aux communes (Orsay et Palaiseau), a été inclus dans le Parc Eugène Chanlon. C’est un endroit rêvé et facile d’accès pour montrer, identifier et expliquer la géologie des couches superficielles de cette partie du Bassin Parisien. Pour preuve, les nombreuses classes de SVT qui viennent y faire des travaux pratiques. Cette zone est encore protégée des grands travaux en cours sur le plateau de Saclay tout proches (50 mètres).

 

Cette carrière vient d’être classée dans les sites de réserves géologiqtrochu moustachuues de l’Essonne. Par conséquent, la végétation qui a envahie la plateforme de la carrière, masquée la couche de sable de Fontainebleau et dénaturée le site, va être éradiquée d’ici peu pour rendre à la carrière un peu de son aspect de jadis. Cet important travail est financé par le département. Les interventions y sont prévues à partir du 11 juin jusqu’à la fin juillet. Durant ces travaux l’accès (balade, escalade, VTT) à l’ancienne carrière sera sûrement interdit et le stationnement proche, déjà difficile, aléatoire.

la troche

 

 

Le CoSiRoc déconseille donc d’essayer d’y grimper durant cette période, ceci pour des raisons évidentes de sécurité. Toutefois, le CoSiRoc (représenté notamment par Oleg Sokolsky le patriarche du coin, auteur du 1er véritable circuit du site : l'actuel bleu) étant associé à cette opération -avec d’autres associations de protection locales très actives-, sera très attentif au respect des lieux et de la petite falaise.

 

 

branche

 

L’association des AVF (les amis du viaduc des Fauvettes) prend ses marques…

Vous avez déjà été nombreux à répondre présents à la création de l’association et à y adhérer ;

Le bulletin d’adhésion est ici

Une première réunion de tous ses adhérents sera proposée courant avril.

protections

 

Parallèlement, les maires des communes de Gometz-le-Châtel et de Bures-sur-Yvette ont été contactés pour un rendez-vous de présentation de cette association.

bout de bras

 

 

Sur le site, l’hiver a été bien méchant. Beaucoup d’eau, un peu de vent et une multitude d’arbres qui se sont effondrés dans les parcelles autour du ru d’Angoulême. Plusieurs sont même tombés sur le viaduc et l’AVF a participé au nettoyage des branches. Les premières cotisations ont aidé à l’acquisition de petits matériels d’élagage.

 

Les randonneurs, les traileurs, les vététistes, les grimpeurs et les spéléologues réinvestissent avec entrain ce joli site naturel. D’ores et déjà, La Grande Vire est en pleine préparation ; cette année, ce sera 30 heures de suspension dans les airs. Du samedi 26 mai à 10 heures, jusqu’au dimanche 16 heures, vous pourrez vous essayer sur les 1150 mètres de cordes installés sur toute la longueur du viaduc. Retenez dès à présent votre inscription auprès de : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

30 heures 2018

 

christophe

 

Voilà un rendez vous qui s’installe dans le temps... Nous avions initié l’année dernière ce rendez vous qui venait clore la saison d’escalade pour les grimpeurs passionnés du site d’escalade des Fauvettes. Nous avions alors bien élagué entre les piliers 5, 6, 7 et 8.

 

Mais cette année, ce sont plus de vingt grimpeurs et grimpeuses qui sont venus entretenir ce bel espace qui abrite "La plus haute falaise d’Ile de France".

 

ru chemin fer

 

 

 

encombrants

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré la pluie quasi incessante de ce week-end pourri du 11 novembre, de 10 heures à 17 heures, les 20 grimpeurs se sont relayés pour l'entretien des abords.

 

 

Allez-y, vous serez surpris du travail réalisé : gros élagage des 2 côtés du viaduc, débroussaillage des accès (notamment celui depuis Le Baratage, le nouveau propriétaire de la plaine ne souhaite pas les stationnements en haut du Chemin de la Justice), déplacement au treuil des plus gros fûts d’arbres tombés (par exemple, celui qui était sous la voie "Le Ring"), dégagement des encombrements du Ru du Chemin de Fer(ce qui provoquaient les inondations des piliers côtés Gometz), traçage d'une nouvelle sente au milieu du viaduc avec murets en meulière,...

 

treuil

 

abattage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hormis cette grosse journée d’entretien, vous êtes nombreux à participer à l’entretien de ce site sur des actions plus ponctuels (ramassage des objets oubliés, petits élagages, signalements des usures de matériel, petits aménagements contre l’érosion,…). Merci à nous tous pour ce joli travail.