charnier

Ce mardi 11 septembre 2018, à proximité de La Padôle et des Rochers du Duc (Beauvais), au bord du GR 11 (voir le plan ci-joint), les randonneurs sont tombés sur un véritable charnier de plusieurs dizaines de canard. En dehors de l'incivilité de ce dépôt sauvage, ces animaux ont peut-être été abattus pour cause de maladie ( ?) et il y a là un risque sanitaire.

De ce fait, ont été informés la mairie de Soisy-sur-Ecole, le Conservatoire des Espaces Naturels Sensibles de l’Essonne, la Gendarmerie de Milly la Forêt ainsi que l’Agence Régionale de la Santé et même la Fédération de chasse (FICIF), et l’Office national de la Chasse et de la Faune sauvage (ONCFS),.

Mais il semblerait que ce soit à la Direction Départementale de Protection des Populations de faire le nécessaire.

Le Parisien Essonne a relayé l'information et les interrogations qu'elle soulève (ici).

Dans l’attente de ces interventions, le mieux est d’éviter cette zone.

Plan

tableLes travaux de mise en valeur de la Réserve Géologique Départementale par le conservatoire homonyme sont pratiquement terminés, la mise en place des 2 tables d’information restant seules à faire.tables

Aux associations locales et associatifs, dont le CoSiRoc, de jouer maintenant leurs rôles pour peaufiner le travail réalisé (fort bien, une réussite !).

La journée du samedi 22 septembre (et prolongation le 23 si nécessaire) vient d’être retenue pour une rencontre des bras et muscles associatifs.

bulplageSont prévus des ramassages et regroupements (ou dispersions) de déchets végétaux, un dégagement de la partie végétalisée de la « Bossière », une éradication du lierre sur le front ouest de la carrière, etc.

Gants de protection épais obligatoires, les ronces du coin étant de très bonne qualité, sécateur utile, petite scie d’élagueur si possible et une sardine de tente (ou équivalent, type récupérateur de coinceur) pour nettoyer le fond des fissures.  Les sacs poubelles seront fournis sur place.

 

Un petit mot pour les slackeurs « online ».

Avec sa couche de sable bien épaisse et quelques arbres, encore costauds, pouvant servir de points d’amarrage, la Troche est en passe de devenir un petit paradis pour les équilibristes.

Une consigne à respecter : ne pas se servir des nouvelles tables et bancs ou des piètements des futurs panneaux explicatifs comme points de fixation (comme je l’ai très récemment constaté). Ces ouvrages sont à la disposition de tous mais pour un usage « normal ».

avantaprèsPS : Le rempart a été entièrement nettoyé à la sableuse. Oleg (le vieux trochu chenu du site) informe que le nettoyage des parois a entrainé le dépôt de « sable de sablage » sur beaucoup de prises et d’aplats, d’où actuellement (fin août 18) une certaine dégradation de l’adhérence. Il faudra quelques jours de pluie pour que toutes ces petites accumulations disparaissent.

2

 

Août 2018, le constat cette fois, c’est sur le site d’Apremont Bizons : les rochers ont été graphités avec cinq gros tags. Trois sont sur la partie basse autour du nº 22 rouge. Et deux autres sur la partie médiane au niveau du nº48 orange.

1


 

 

Evidemment, c’est moins démonstratif qu’au 91.1…

 

La démarche est pourtant la même. Tenter de s’approprier un petit bout d’espace naturel en plaquant sa signature de vandale démontre une grande intelligence, un sens aigu de la citoyenneté et un amour inconsidéré pour la forêt et ses rochers.

3

 

Mais l’ONF réfléchi intensément à la meilleure façon d’effacer ces saloperies.emoticon

rempart2

Ce mercredi 25 juillet 2018, le Conseil départemental de l’Essonne organise une journée d’inauguration du nouveau site géologique de l’Essonne : le géosite de la butte du Puits de Villeneuve sur Auvers, en présence des élus de cette commune (dont Madame le Maire) et des jeunes de Concordia qui participent à un très intéressant chantier international de remise en état d’un abri de carriers créé au milieu du 19ème siècle et abandonné depuis longtemps.Le CoSiRoc était présent à cette rencontre.

geosite

 hotel

 

 

 

 

 

C'est un très bel endroit, tranquille, dans une pinède qui vient d'être éclaircie et en bordure de laquelle se trouve un rempart de 8 mètres de hauteur. Quelques falaisistes locaux ont d’ailleurs équipé plusieurs itinéraires avec des goujons à auto-expansion.

Mais les grimpeurs ne fréquentent plus beaucoup ce site dont la plupart des jolis blocs sont  sous la broussaille et nécessitent, avant toute ascension, un gros nettoyage. Plusieurs circuits d’escalade ont été revus en 2005 par Dominique Yvorel de l’AS Evry (2 circuits bleu et rouge, la fiche est ici, les parcours jaune et vert étant abandonnés sont insuivables), et personne n’a pris le relais depuis. Aujourd’hui, seuls les grimpeurs expérimentés peuvent-y faire quelques voies. En dehors de la grande dalle de l'arrivée qui est un incontournable, il ne faut pas manquer la Fissure de Villeneuve/Auvers, (sur le rempart) obstacle de choix, qui mêle à peu près tous les styles d’escalade  (ancien n° 19 immanquable!). Corde utile!

Avis aux amateurs, le site mérite un très gros investissement.

ACCÈS AU MASSIF

Villeneuve-sur-Auvers se trouve entre la Ferté-Alais et Etréchy-Etampes. De Paris :

- soit prendre la N 20 direction Etampes que l'on quitte vers Etréchy. Traverser le village et à sa sortie prendre à gauche la D148 sur 4 km ; stationner 500 m avant Villeneuve-sur-Auvers (à gauche de la route, chemin avec barrière),

- soit l’A6 sortie Mennecy-Corbeil, N191 direction Etampes, passer la Ferté-Alais, à Boissy prendre à droite la D148 jusqu'à Villeneuve-sur-Auvers.

ACCÈS AUX CIRCUITS

Stationnements : soit sur la D 148, (barrière), puis suivre le chemin qui arrive à la carrière, soit descendre à droite en direction d'Auvers-Saint-Georges (1 km) jusqu’au croisement avec le GR 11 en bas de la côte, monter au mieux jusqu'au plateau.

plan acces


 Quelques images

11

arrivée

 

 

 

Cet hiver, les Amis des Rochers de Beauvais (l'ARB) ont nettoyé la zone le plus au Nord du secteur de Nainville.

 

En effet, après la grosse opération d'abattage dans ce secteur de 2016, cet espace était jonché de branches oubliées par les bucherons puis envahi par les ronces.

Ce travail de nettoyage a permis de dégager de nouveaux blocs ; du coup, les circuits Jaune et Orange ont été considérablement modifiés. Les fiches circuits sont en préparation et seront bientôt accessibles sur le site.rubalise

L'hiver a été terrible pour les forêts de la région parisienne, de nombreux arbres et de grosses branches ont été arrachés.

Toutefois, pendant cette période, l'ONF a réalisé une opération de martelage des arbres du secteur. Dans la suite, en début d’été, un énorme travail d'élagage des branches mortes et d'abattage d’arbres dangereux a été réalisé. Du coup, certaines zones sont entourées de rubalise durant les chantiers des forestiers. De nombreuses branches mortes sont entreposées aux pieds des blocs. La prudence est de rigueur notamment aux moments des descentes...

 

Respectez le travail des forestiers, mais n'hésitez pas à déplacer des branches mortes au sol que vous jugez dangereuses.toboggan