panneauparking

Le grand parking des Rochers du Duc, en périphérie de la forêt départementale des Grands Avaux, proche de Nainville les Roches, était très abimés depuis deux bonnes années…

 Le Conseil départemental a missionné sa  réfection début octobre.

De fait, ce massif d’escalade est l’un des plus fréquenté des rochers de Fontainebleau. 24 circuits accueillent régulièrement des grimpeurs de tous niveaux, et les grimpeurs étrangers se sont définitivement appropriés les sites principaux du massif. Certes, l’accès est plus aisé par le parking de La Chaumière (brasserie) pour accéder aux circuits du Hameau (6 circuits) ou du Télégraphe (5 circuits) de Beauvais et même pour le petit site de Loutteville (4 circuits), mais c’est le site de Nainville qui est le plus fourni en circuits (9).

coupe octPendant longtemps, ce massif était essentiellement fréquenté par les grimpeurs. On appelait ce massif "Beauvais". Depuis plus trente ans, ce sont les Amis des Rochers de Beauvais (l’ARB) qui entretiennent la grande majorité de ces parcours, au plus grand bonheur de la communauté des grimpeurs.

 

 Mais depuis que cette forêt a été acquise par le département de l’Essonne, des aires d’accueil satisfaisantes ont également été créées, des aménagements ont été réalisés pour interdire l’accès des engins motorisés (quads et motos qui défoncent encore allègrement les massifs de La Padole, de Mondeville, de Videlle les Roches ou les Rochers de Châtillon,…).

martelage

 Un bel entretien du massif forestier est réalisé par l’ONF. Les activités de chasse sont très réglementées (quelques battues très ponctuelles pour limiter le développement des sangliers). Les parcours de randonnées pédestres sont maintenant très bien réalisés.

 Pour ces différentes raisons, le public qui fréquente cette forêt s'est considérablement développé. La fréquentation des parkings a donc explosé ces dernières années et leur entretien est plus que nécessaire.

Le grand parking de Nainville est donc flambant neuf.

Mais attention, il sera de nouveau fermé les 16 et 17 octobre

En effet, l’ONF a réalisé une grosse coupe d’arbres à proximité du Capucin et le parking sera utilisé pour l’évacuation des troncs.billes

elephan cageL’accès à ce magnifique rocher emblématique de l'Éléphant de Larchant a été condamné ; un arrêté municipal a été pris et mis en œuvre par les agents de l’ONF, de la police municipale et de la gendarmerie. Cet arrêté municipal interdisant du 3 octobre 2018 crée une interdiction d’accès au rocher de l’Eléphant jusqu’au 30 Juin 2019. L’arrêté a été pris par le maire, après demande de l’ONF.

Le bloc a été entouré de rubalise particulièrement disgracieuse.

De fait, la consistance de son grès, un grès pouf, peut donner l’impression tactile ou auditive (résonance)  de ne pas avoir la cohésion nécessaire à une longévité certaine. L’ONF a été alerté au mois de Septembre d’une fissure marqué au niveau du ventre de l’Eléphant, au départ d’une voie d’escalade de bloc.

Cela  peut inquiéter  voir faire peur, à une personne découvrant les blocs de la forêt (dont le coeur est en grande majorité constitué de grès pouf -peu cimenté- qui ne se sont pas tous écroulés pour autant).

Il faut quand même remarquer que depuis plus de 100 ans de grimpe dans la région de Larchant,  si le "ventre" à évolué assez rapidement ces derniers temps du fait de l’usure des prises du à son franchissement par les grimpeurs, très accru ces dernières années,  il ne s’agit que d’un phénomène de surface qui ne semble pas mettre en péril la structure de l’ensemble.

rubalise

Antoine Melchior, grimpeur habitué du site (auteur des parcours bleu et noir), a réalisé une fiche de constat sur l’état de ce bloc (ici). En effet, le grès du site de l'Eléphant est particulièrement fragile d’autant plus lorsqu'il est imbibé d'eau ; depuis longtemps nous recommandons de ne pas y grimper par temps humide.

Une réunion sur site a eu lieu le 17 octobre ; étaient présents le représentant de la mairie de Larchant, 5 grimpeurs dont un représentant du CoSiRoc, 2 amis de la forêt de Fontainebleau (AFF), 3 représentants de l’ONF, un relevé de décision est accessible ici.

A cette occasion, le CoSiRoc a notamment rappelé l'intérêt spécifique de ce rocher pour la communauté des grimpeurs, qui présente de nombreuses et intéressantes voies d’escalade.

gilles robin

Avec Marc Batard, une fédération internationale de guides de très haute montagne est en cours de création.

Parallèlement, Marc a le projet d’ascensionner une nouvelle fois l’Everest sans oxygène avec 2 autres himalayistes confirmés : le népalais Pasang Nuru et le pakistanais Ali Muhammad Sadpara.

Pour préparer leur expédition, Ali Muhammad et Pasang se sont bloqués une semaine d’escalade avec Gilles Robin sur les jolies meulières du viaduc des Fauvettes, en alternant avec les sites d’escalade en milieu naturel de la région comme à La Troche ou à Dampierre.

Pour le journal Le Point du 16 septembre 2018, Nathalie Lamoureux, a réalisé l’article ci-joint.

Des travaux de réfection du grand parking proche de Nainville les Roches (reprise des trous et des ornières) auront lieu :

du mardi 2 octobre au mardi 9 octobre 2018 inclus,

Il sera donc fermé durant cette semaine.

L’accès au massif durant les travaux sera possible depuis le parking du Télégraphe (à proximité du restaurant la Chaumière,  du Télégraphe, rue du Rocher du Duc, Champcueil), ou depuis le petit parking de la D948 (voir plan).

Le département de l’Essonne vous remercie de votre compréhension (voir l’affiche ci-jointe).

acces rochers duc

geosite

Ce 13 octobre 2018, beaucoup de visiteurs pour découvrir ce qu’est devenu l’ancienne carrière de la Troche. Entre 100 et 150 personnes ont assisté aux exposés des représentants du Conservatoire géologique du département et ont profité des petites expositions organisées, sous des barnums fournis par la municipalité de Palaiseau, par les trois associations participantes :  l’association de découverte du plateau de Palaiseau (AdPP), celle de la Mémoire de Lozère (MdL) et, bien sûr, le CoSiRoc, qui ont pris une part non négligeable dans le nettoyage du site et dans la réflexion sur son avenir.

grimpe

 

 

La maintenance du site (signalement des déchets divers, exactions type tags ou feux, etc.) va reposer sur les grimpeurs fréquentant le site. Vous constatez un problème : un petit mail à cosiroc.fr et nous ferons suivre.

 

Au passage, signalons fermement que le dépôt et le stockage de matelas de récupération, pour servir de crash pad est susceptible d’une amende de la part des mairies concernées ; les matelas seront immédiatement évacués vers les déchèteries locales.


Une dernière remarque : l’utilisation des équipements en place (points d’assurage, tables et bancs de repos comme éléments de fixation de slackline est évidement à prohiber.

 

 

 

Une bonne occasion pour vous de redécouvrir ce site

Accès pédestre

L’accès pédestre le plus court part de la gare du Guichet ligne B du RER. Quitter le quai par sa sortie à l’est (« vers Paris »). Suivre, vers le nord, d’abord la rue du Pont de Pierre, puis les 329 marches du Passage du Buisson (55 m de dénivelée) puis la rue de la Vauve où l’on rejoint l’itinéraire routier (10 mn).

Par le bus

En semaine, la ligne n° 8 des Cars d’Orsay dessert le quartier de la Troche. À partir de la gare RER B d’Orsay, direction Couturier. Descendre aux arrêts "Couturier" ou "Martinière". Horaires : consulter www.carsdorsay-transdev.fr

Avec un véhicule

De la N118 sortie n°9 "centre universitaire" puis D128/avenue Thomas Gobert sur 2 km vers l’est.

De l’A10, direction Saclay par la D36 puis, vers le sud, la D128, direction "Orsay / Gif /Centre universitaire" sur 0,8 km.

Dans les deux cas, direction "La Troche" au final.

Rejoindre le petit carrefour qui se situe juste avant une petite descente (en bordure du plateau), à proximité de la Ferme et de la mare de la Vauve et non loin de l’École Polytechnique.

Continuer alors par la rue du Rocher de la Vauve, suivie (vers la droite) de la rue C. Gounod puis de la rue de la Corniche. Laisser sur la droite la rue du Rocher (stationnement très difficile et gênant ; à proscrire) et prendre la branche de droite de la fourche qui suit (rue de la Martinière). Prendre la première à droite, rue de la Vauve, qui rejoint la rue de Corbeville où l’on stationne. Attention stationnement alterné et ne surtout pas gêner les riverains.

Juste en face de la rue de la Vauve, pénétrer dans le « parc Eugène Chanlon » (panneau informatif) par un sentier qui s’élargit en chemin, qui amène directement à la carrière.

acces la troche